Par Virginie CAURRAZE

Cette interview a été réalisée pour le compte de la couveuse d’entreprise PACELOR, dans le cadre d’une collection intitulée « Portraits d’entrepreneurs ». Retrouvez tous les portraits sur :http://www.pacelor.fr/

Matthieu Burtin et Morgan Grandjean

Caurraze Virginie : Parlez-nous de votre domaine d’activité ?

Morgan et Matthieu : Nous proposons des expériences de réalité Virtuelle et augmentée. Nous concevons des mondes virtuels accessibles via des supports numériques : casque de réalité virtuelle, smartphone, tablette et borne tactile. Nos services s’adressent à des entreprises ou des institutions. Nous intervenons dans différents domaines d’activité : le tourisme, formation et marketing. Nous envisageons également de développer notre offre dans le domaine thérapeutique en proposant notamment à des personnes souffrant de pathologies diverses de vivre des expériences virtuelles leur apportant détente et relaxation.

Comment vous-êtes vous rencontrés ?

Morgan : Nous nous sommes rencontrés sur une plateforme de jeux en ligne, il y a maintenant 6 ans de cela. A cette époque, j’habitai Paris et Mathieu lui était à Nancy.

Matthieu : Trois ans plus tard, je fais appel à Morgan. Je suis stagiaire dans une entreprise qui recherche un modeleur. Morgan y travaillera 8 mois … Lui en tant que freelance et moi en tant que stagiaire.

Matthieu Burtin

Pourquoi êtes-vous devenus entrepreneurs ?

Matthieu : A la fin de mon stage au sein de cette entreprise, je me suis rendu compte que la création de poste serait retardée. Et puis devenir entrepreneur répondait à mon désir de liberté en tant que créatif mais également en tant qu’individu.

Morgan : J’arrivai à terme de ma mission freelance en tant que graphiste pour cette entreprise. Je savais que cela serait difficile de trouver un emploi. Et puis, nous avons rencontré Christelle TERRIEN (Directrice de la couveuse PACELOR) lors du Salon Go Entreprise à Nancy

Matthieu : Deux jours plus tard nous étions dans les locaux de PACELOR Christelle nous présentait le concept de la couveuse…Quelques jours plus tard, nous intégrions PACELOR.

Vous avez donc décidé de vous faire accompagner par PACELOR. Que pouvez-vous en dire ?

Matthieu : Le fait d’intégrer une couveuse d’activité a rassuré nos familles ! Ce cadre nous apporte le soutien nécessaire à la création de notre entreprise. Nous sommes avant tout des créatifs. PACELOR nous apporte les compétences ainsi que la rigueur essentielles au métier d’entrepreneur.

Morgan : PACELOR nous offre également des opportunités. Nous avons par exemple animé un petit-déjeuner organisé par le pôle Entrepreneurial. Ce fut une expérience très riche pour nous. Nous avons partagé notre passion devant une quinzaine de personnes. Avec certains, nous avons également noué des contacts professionnels importants. 
La rencontre avec d’autres couvés est aussi enrichissante professionnellement et humainement. Nous avons notamment collaboré avec une couvée sur un appel d’offres. Avec un autre, nous avons établi un lien amical…

En tant qu’entrepreneur, quelles sont selon vous, les trois grandes qualités nécessaires lorsque l’on décide de créer son entreprise ?

Morgan : Je dirai la patience. Tu voudrais que tout aille très vite ! Et puis la ténacité, qualité essentielle en tant que jeune entrepreneur ! Il faut vraiment s’accrocher pour mener à bien son projet. Pas facile ! Surtout, qu’au début, tu ne vis pas immédiatement du fruit de ton travail. Le soutien de nos familles et de nos conjointes est juste essentiel ! Enfin, je trouve qu’avoir de l’empathie est également très important. Cela te permet d’identifier les besoins de tes clients et de proposer des supports en phase avec leurs attentes.

Matthieu : Le sens de l’organisation est très important lorsque l’on crée son entreprise. Savoir gérer, planifier et anticiper est essentiel. Etre chef d’entreprise, c’est également faire preuve de stabilité émotionnelle. C’est vrai que pour nous, le fait de monter notre entreprise à deux est facilitant ! Ce qui m’amène à la notion de complémentarité : l’entrepreneur ne doit pas hésiter à s’entourer de compétences complémentaires.

Morgan Grandjean

Quels sont les obstacles que vous avez rencontré sur votre parcours entrepreneurial ?

Morgan : Ne pas vivre actuellement de notre projet est assez frustrant. L’argent n’est pas, bien entendu, une finalité en soi mais il permet néanmoins de lever des freins que nous rencontrons au quotidien.

Matthieu : L’argent permet également d’investir dans notre entreprise à moyen terme, nous envisageons de créer de l’emploi. Notre projet nécessite des compétences diverses dans le domaine du numérique et de la 3D. Dans les prochains mois, nous souhaitons intégrer un développeur à notre équipe. Enfin, nous envisageons d’avoir nos propres locaux professionnels.

Morgan : Aujourd’hui, notre aventure demeure possible grâce au soutien de nos proches, de nos partenaires mais également grâce à notre motivation.

3 conseils à un jeune entrepreneur qui commence dans son activité ?

Morgan : se laisser le temps pour faire mûrir son projet, sans pour autant l’abandonner lors du 1 er obstacle à franchir et puis rester vigilant lors de collaborations.

Matthieu : Profitez de cette liberté pour conserver ses valeurs humaines …

Morgan : ainsi que pour vivre de sa passion et s’épanouir professionnellement.

Dernière question, pourquoi Mist Studio ?

Morgan : Mist pour la brume. C’est notre côté créatif qui ressort !

Matthieu : Oui, car la brume évoque le rêve et puis dans la brume, n’importe quoi ou n’importe qui, peut surgir.


retrouvez Mist Studio sur LinkedIn

mail: contact@miststudio.fr
Site web : www.miststudio.fr